1. Accueil
  2. Actualités
  3. Astuces : établir son budget pour faire construire sa maison

Comment calculer son budget pour faire construire sa maison ?

De l’achat du terrain à la décoration des pièces, le prix de construction d’une maison doit être préalablement défini. Maisons INEA, qui propose des modèles de maison clé en main vous donne toutes les astuces pour établir son budget et faire construire à pas cher.

Vous envisagez de faire l’achat d’une maison, voire de la faire construire ? Avant de vous lancer, il va vous falloir calculer le budget maximum que vous êtes capable de débloquer pour l’achat ou la construction de la maison. Ce budget vous est essentiel pour éviter les déceptions et définir au mieux votre projet immobilier : zone ciblée, taille de la maison, type de matériaux de construction, type de constructeur… En connaissant votre budget avec précision, vous serez dans les meilleures dispositions pour faire construire la maison de vos rêves.

Quel apport personnel pour financer la construction de sa maison ?

La première étape pour calculer son budget pour la construction de son logement consiste à évaluer le montant de son apport personnel. Il s’agit de la somme d’argent que vous êtes capable de débloquer pour financer votre projet de construction de maison sans avoir recours à un crédit immobilier. L’apport personnel comprend ainsi :

  • L’épargne dont vous disposeriez sur un livret A ou un livret jeune
  • L’argent que vous auriez placé sur un PEL
  • Les éventuels dons de la famille
  • Les prêts aidés à l’image du Prêt à taux zéro (PTZ) et du Prêt accession sociale (PAS), sous conditions d’éligibilité
  • Votre éventuelle épargne salariale

Dans de rares exceptions, comme à la suite d’une succession induisant un héritage important ou après un don conséquent de la famille, cet apport peut être suffisant pour financer l’intégralité du projet immobilier. Cependant, la grande majorité des acquisitions immobilières sont financées grâce à un emprunt immobilier qui vient compléter cet apport. L’apport se révèle toutefois être l’une des clés pour décrocher un crédit immobilier à des conditions avantageuses. En effet, la plupart des banques exigent généralement un apport de 10 % du coût de l’opération immobilière pour accorder le prêt, et ce, afin de garantir le financement des frais de notaire et de garantie.

Calculer sa capacité d’emprunt pour son projet immobilier

En plus de l’apport personnel, la majorité des foyers doivent souscrire un emprunt pour financer l’acquisition ou la construction de leur maison. Avant de solliciter les banques, ils peuvent alors évaluer leur budget en calculant leur capacité d’emprunt en prenant en compte :

  • Les revenus du foyer (salaires, revenus locatifs, allocations, primes récurrentes…)
  • Les charges (autres crédits, pensions alimentaires…)
  • Le taux d’endettement qui représente le montant du crédit que peut raisonnablement rembourser un emprunteur tout en continuant à vivre correctement. Pour une banque, ce taux d’endettement représente généralement 33 % des revenus mensuels de l’emprunteur. À noter qu’il peut être plus élevé à mesure que les revenus de l’emprunteur augmentent

Exemple de calcul de la capacité d’emprunt :

– Un couple gagne chaque mois 3 000 euros de revenus

– Il doit rembourser un crédit mensuel pour une voiture de 200 euros par mois

Calcul de la capacité d’emprunt : (3 000 – 200) x 0.33 = 924

Le couple peut, en théorie, emprunter en remboursant des mensualités maximales de 924 euros, soit un emprunt de 221 760 euros sur 20 ans.

Les frais liés au projet immobilier

Si procéder à ce calcul peut vous aider à vous faire une idée du budget global que vous pouvez allouer à la construction de votre maison, il faut garder en tête qu’il ne s’agit que d’une estimation.

De plus, il faut aussi savoir que ce budget doit vous permettre de financer le projet de construction de maison dans son ensemble, c’est-à-dire en assumant tous les frais annexes :

  • L’achat du terrain qui représente généralement un tiers du prix total du projet immobilier
  • Les frais de notaire engendrés par l’achat du terrain, soit 8 % du prix de vente du terrain
  • Les dépenses liées au taux d’intérêt du crédit immobilier
  • Les frais liés à l’assurance de votre prêt immobilier
  • Les frais de dossier du crédit immobilier

Il convient donc de déduire tous ces frais du budget global pour connaître avec précision la part que vous pouvez allouer au projet de construction.

Calculer son budget pour la construction de sa maison n’est pas une tâche si simple. C’est pourquoi, que vous ayez commencé à définir votre budget ou non, Maisons INEA, votre constructeur de maisons en Ille-et-Vilaine, vous aide à mener à bien votre projet immobilier, du plan de financement à la remise des clés.